LA PRUNE

À toutes les sauces !


Tartes, clafoutis, fars ou crumbles… La prune se retrouve principalement dans les pâtisseries mais aussi dans les compotes et les confitures.
Dans les desserts, pensez à la mélanger à de la poudre d’amandes, c’est un mariage qui fait des merveilles. Mais il serait dommage de se priver de sa chair sucrée dans les plats salés, particulièrement ceux à base de volaille.
De même, la prune se révèle savoureuse lorsqu’elle est flambée ou cuite dans du vin blanc, du sucre et des épices.

Trois choix


S’il existe de nombreuses variétés de prunes, trois d’entre elles se trouvent plus facilement.
Tout d’abord, la célèbre reine claude qui nous vient du Midi- Pyrénées : sa forme est ronde, sa chair varie du jaune au vert et elle est ferme et sucrée.
La mirabelle, originaire de Lorraine, se distingue par une saveur douce.
Plus grosse et ovale, la quetsche d’Alsace se pare d’un violet profond.

Tout bénéf'


Très sucrée, la prune a pourtant un apport calorique modéré (52 kcal/100 g) et est en plus gorgée d’eau à 80 %. C’est une alliée parfaite pour les gourmands. Riche en vitamines A, B, C et E, elle joue un rôle dans le renouvellement des cellules de la peau et ralentit, entre autres, le vieillissement de l’épiderme. Certains mélangent le jus des prunes à du jus de citron : appliquée 15 min en couche épaisse sur le visage, cette mixture est un soin beauté 100 % naturel !