LA NECTARINE

Très longtemps appelée la « pêche abricot », la nectarine est originaire de Chine où son nom signifi e « doux comme du nectar ». Lisse et brillant, ce fruit tout en rondeur peut avoir la chair blanche, jaune ou orangée. Ne la confondez pas avec la pêche, dont la peau est duveteuse ni avec le brugnon dont le noyau attache à la chair. Elles sont plus robustes et plus faciles à transporter que ces deux fruits. Environ trois cents espèces de nectarine poussent sur les terres ensoleillées des vergers du Sud, du Roussillon au Languedoc.

Comment la conserver?


Afin de préserver au mieux ses vitamines, gardez la nectarine dans un endroit sec à température ambiante ou conservez-la quelques jours dans votre réfrigérateur. Vous pouvez aussi la congeler : pelez la nectarine, retirez le noyau, coupez la chair en quartiers et arrosez-la de jus de citron afin d’éviter l’oxydation. Déposez-la ensuite dans un sac de congélation pendant huit mois maximum.

Côté nutrition


Gardez la pêche avec la nectarine ! Sa forte teneur en vitamine A, ainsi que son potassium et son phosphore en font une alliée de taille pour la santé. La nectarine est aussi le fruit à noyau le plus riche en vitamine C. Très peu calorique, elle contient la plupart de ses antioxydants et de ses fibres dans la peau. Consommez-la mûre pour bénéficier de ses apports.

En cuisine


Exquise à croquer nature, la nectarine accompagne aussi
d’autres fruits (framboises, abricots…), les viandes blanches
et les crevettes. Elle apporte une note estivale aux salades.
Une idée recette : mélangez des cubes de nectarines, des pousses d’épinards et des aiguillettes de poulet. Revenus à la poêle, ses morceaux fondent dans la bouche. Tièdes avec de la glace à la vanille, c’est un régal !